Le 27 novembre 2021 se tenait à la salle des Fêtes Jean Lurçat, à Etampes, l'Assemblée Générale départementale du Comité du souvenir du Général de Gaulle.

Cette réunion en présence du Président de la section d'Etampes, Pierre Lambeseur et du Président départemental, Bernard Laumière, était un peu particulière puisque c'était la 50ème AG du Comité.

Une cérémonie de recueillement et de souvenir s'est déroulée à la stèle du Général de Gaulle...

Voici quelques mois, j’ai reçu une Etampoise lors d’une de mes permanences. Elle souhaitait me sensibiliser au fait qu’aujourd’hui, des meurtres gratuits sont perpétrés, laissant des familles désemparées dans la souffrance. Elle a insisté sur le fait que ces meurtres commis sans raison, ou pour un motif totalement dérisoire, sont traités par la loi comme des crimes « classiques », alors que leur banalisation traduit une inquiétante déshumanisation de la société.

Cette juriste étampoise connaît ce problème intimement pour avoir perdu un proche dans ce contexte.

Nous sommes rapidement tombés d’accord sur un double constat :

  • Il n’est pas acceptable de tuer quelqu’un. Mais c’est encore plus insupportable lorsque c’est à cause d’un regard mal interprété par le meurtrier, d’une cigarette qui lui a été refusée ou simplement parce qu’il voulait voir ce que ça fait de tuer quelqu’un.
  • L’arsenal législatif en vigueur ne permet pas de prendre en compte le caractère gratuit des meurtres. Les dispositions existantes n’offrent pas non plus la possibilité de prononcer des peines lourdes au titre des circonstances aggravantes...

Le 23 novembre 2021, j'ai interrogé le gouvernement sur la gestion de la 5ème vague de COVID-19 qui frappe la France.

Le gouvernement veut généraliser une troisième dose de vaccin mais en parallèle il ferme les centres de vaccination. Belle logique !...

J'ai donc demandé la réouverture de tous les centres pour que chacun puisse facilement accéder au rappel vaccinal, même en Essonne !

Au moment où j'intervenais dans l'hémicycle, seulement quelques créneaux de vaccination étaient proposés sur Doctolib uniquement dans les centres de Dourdan et Ris-Orangis, et quelques rares médecins de ville. Pour un département de plus de 1 315 000 habitants, c'est un peu court !

Mais le ministre de la santé n'est pas inquiet ! Comme à son habitude, avec la pointe de mépris pour la représentation nationale qui le caractérise...

Restons en contact 

Besoin de me contacter ?
N’hésitez pas !

Consultez la liste de mes permanences parlementaires 
ou écrivez-moi directement.

En lien avec Bernard Bouley

Twitter Social Icon Rounded Square Color

Twitter Social Icon Rounded Square Color