Je suis né le 11 juillet 1950 à Paris. J’ai passé mon enfance et mon adolescence dans le 13ème arrondissement. J’y ai fait ma scolarité à l’école puis au collège publics. C’est au Lycée de Cachan que j’ai poursuivi mes études avant d’obtenir mon baccalauréat et d’entrer dans la vie active.

Si j’ai grandi à Paris, je suis aussi un homme de la terre.

Durant mon adolescence, j’ai passé toutes mes vacances dans l’Yonne, chez ma Sœur aînée et son époux qui géraient une exploitation agricole. J’y ai appris le travail de la terre, ses joies, ses difficultés aussi.

Mon Beau-frère m’emmenait avec lui dans les champs et chez le négociant en grains. Au-delà de mes attaches familiales, ces expériences ont eu un impact important dans ma vie, y compris dans ma carrière professionnelle et mon engagement politique.

Une vie professionnelle dense

Je me suis rapidement fixé comme ambition professionnelle de créer ma propre entreprise. J’ai donc pris des cours du soir pour étudier la comptabilité et la gestion d’entreprise et être armé pour mener à bien mon projet.

En 1978, je me suis installé avec ma famille à Mennecy et lancé dans un domaine très nouveau, la micro-informatique. Particuliers et entreprises étaient à l’époque bien loin d’imaginer la place que prendrait un jour la micro-informatique dans leur quotidien. J’ai donc créé une entreprise de développement de logiciels et de maintenance informatique.

Mon entreprise s’est rapidement développée pour compter 50 salariés au bout de 6 années d’existence. J’ai notamment pu m’appuyer sur un marché important décroché par ma société, pour la maintenance de la quasi-totalité des Distributeurs Automatiques de Billets dans la partie nord de la France.

Cette entreprise existe toujours aujourd’hui et continue à se développer. Je l’ai dirigée jusqu’à ma décision de prendre ma retraite professionnelle en 2016. 

Elle représente une part importante de ma vie. J’y ai investi beaucoup d’énergie et de passion et partagé avec mes collaborateurs des moments intenses. Je ne pouvais pas me résoudre à vendre mon entreprise à des inconnus.

J’ai donc transmis mon entreprise à ses propres salariés qui ont constitué une Société Coopérative de Production (SCOP). Je suis fier des succès qu’ils continuent à rencontrer aujourd’hui.

J’ai également initié la création d’une autre entreprise. C’est grâce aux négociants et aux coopératives agricoles que j’évoquais plus haut que l’idée en est née. En voyant les difficultés de gestion auxquelles se heurtaient ces entreprises qui n’avaient pas d’outil informatique adapté pour accompagner la mutation de la filière agricole. Une nouvelle entreprise est donc née, en 1986, exclusivement dédiée au développement de progiciels de gestion spécifiquement conçus pour les coopératives agricoles et les négociants en grains.

Rendre au monde de l’entrepreneuriat

Le monde de l’entreprise m’a beaucoup apporté. Il m’a toujours semblé naturel de renvoyer la balle et d’apporter ma contribution à l’entrepreneuriat à titre bénévole.

Ma première action bénévole a été d’apporter mon concours à un service de santé au travail dès 1980.

J’en suis devenu trésorier, avant d’en prendre la présidence en 1990. Cette association loi 1901 à but non lucratif, est devenue l’ASTE en 2000 après la fusion avec 2 autres services.

Agréée par la DIRECCTE, l’ASTE a pour mission exclusive d’éviter toute altération de la santé des salariés du fait de leur travail sur le territoire de l’Essonne. Elle conseille les employeurs, les travailleurs et leurs représentants. L’ASTE assure le suivi médical de plus de 87 400 salariés et accompagne aujourd’hui plus de 7200 entreprises de toutes tailles et tous secteurs dans une démarche de prévention des risques professionnels et d’améliorations des conditions de travail. J’en suis toujours, aujourd’hui, le président.

Dans le même esprit j’ai exercé un mandat de Conseiller Prudhomme.

J’ai également exercé un mandat de juge au Tribunal de Commerce.

Servir mes concitoyens

Servir mes concitoyens localement, au plus près de leurs préoccupations, a toujours été une évidence pour moi.

En 1983, j’entre donc au Conseil Municipal de Mennecy.

De 1989 à 2008, je suis Adjoint au Maire de Mennecy. Je suis également Conseiller Communautaire du Val d’Essonne, jusqu’en 2008, en charge du développement économique. 

C’est ainsi que j’ai notamment pu lancer les zones d’activités économiques de Montvrain 1 et Montvrain 2, à Mennecy.

En 1995, Franck MARLIN, candidat aux élections législatives, me propose d’être son suppléant.

Je le resterai jusqu’au 4 août 2020, sans discontinuer.

Aujourd’hui…

Je suis marié et j’ai 4 grands enfants. 

Je vis désormais à Milly-la-Forêt, commune dont je suis Conseiller municipal depuis juin 2020.

Depuis le 5 août 2020, je suis député de la 2ème de l’Essonne qui compte 68 communes.  

Mes combats restent les mêmes : la sécurité des personnes et des biens, la présence et la qualité des services publics dans notre beau Sud Essonne, le développement économique de nos territoires pour maintenir et apporter de l’emploi aux Essonniens, le soutien à la filière agricole, la protection de notre qualité de vie et de notre cadre de vie, la gestion rigoureuse du budget de la France asphyxiée par la dette publique…

Ma manière de mener ces combats reste la même : être au plus près de vous, à vos côtés et à votre écoute. Car j’ai toujours considéré que l’action politique doit être ancrée dans la terre de ceux pour qui elle doit être menée.

Restons en contact 

Besoin de me contacter ?
N’hésitez pas !

Consultez la liste de mes permanences parlementaires 
ou écrivez-moi directement.

En lien avec Bernard Bouley

Twitter Social Icon Rounded Square Color

Twitter Social Icon Rounded Square Color