"L'agriculture comme source de solutions", tel était le thème central de l'Assemblée générale du syndicat des expoitants agricoles de Beauce-Gâtinais à laquelle j'ai asisté le 13 janvier dernier.

Dans un contexte qui évolue sans cesse, l'agriculture doit en permanence s'adapter aux aléas climatiques, aux contraintes règlementaires... Mais les agriculteurs, comme ils l'ont montré lors de cette réunion, s'inscrivent résolument dans une démarche de production qualitative et préservant l'environnement.

Les agriculteurs rencontrent beaucoup de problèmes, mais ils sont avant tout force de proposiition de solutions...

Début 2022, le gouvernement a imposé trois protocoles sanitaires successifs en dix jours aux parents d'élèves et aux enseignants. Comment imaginer qu'ils puissent les suivre correctement ?!... Ils ont besoin non seulement d’en comprendre le sens, mais surtout que ces protocoles soient simples et pratiques à mettre en place.  Personne n'arrive à suivre et personne n'y comprend plus rien. A croire que les hauts fonctionnaires qui dégainent sans compter des protocoles n'ont jamais élevé d'enfant.

La santé et le bien-être des enfants doivent guider les prises de décision. Plutôt que le casse-tête hors sol quotidien qu'on inflige à la communauté éducative, le gouvernement ferait mieux...

Maurice DRUON de l'Académie française, a écrit “Il n'y a d'intérêt à vivre que si on se dévoue pour des choses qui vous dépassent. Ne se consacrer qu'à sa propre personne serait terriblement décevant.” Si quelqu’un a fait sienne cette pensée, c’est bien Henri MEIER. A travers de nombreux engagements, associatifs notamment. Mais peut-être surtout à travers son mandat de maire, fonction à travers laquelle je l’ai plus particulièrement connu. Maire, c’est sans doute le plus beau mandat qui soit. Mais c’est aussi le plus ardu qui soit. Peu de citoyens mesurent l’abnégation indispensable pour assumer un mandat de maire.

Henri MEIER n’a pas porté un mandat de maire, mais quatre, de 1989 à 2014. Près d’un quart de siècle durant lequel il a mis toute son énergie au service de Videlles et de ses habitants en imaginant, lançant, portant à bout de bras autant que nécessaire des projets, en s’adaptant et en assurant l’avenir en passant le témoin le moment venu. Le 10 janvier dernier, nous étions réunis dans la cour de l’école de Videlles pour partager un moment d’hommage à Henri MEIER qui nous a quittés...

Le 16 juin 2016, les Unions d'exploitants agricoles du Sud Essonne ont connu un moment historique avec un redécoupage territorial dont l'objectif était de mettre en avant la force du syndicalisme agricole et développer plus de proximité et plus de réunions locales. Ainsi, le syndicat d’Étampes, avec un nouveau territoire, est devenu le « Syndicat des exploitants agricoles de l’Hurepoix-Étampois » aujourd'hui présidé par Benoit MAZURE, agriculteur à Morigny-Champigny. Un nouveau syndicat axé sur le sud Essonne a été créé suite à une assemblée générale constitutive et dénommé syndicat des exploitants « Beauce-Gâtinais » présidé par Antoine BENOIST, agriculteur à Congerville-Thionville. Enfin, l’Union des syndicats d’exploitants agricoles de Corbeil a vu son territoire renforcé de quatorze communes. La présidence en est confiée à Nicolas Galpin, agriculteur à Auvernaux.

C'est précisément à l'Assemblée générale de cette union à laquelle j'ai assisté le 6 janvier 2022...

Restons en contact 

Besoin de me contacter ?
N’hésitez pas !

Consultez la liste de mes permanences parlementaires 
ou écrivez-moi directement.

En lien avec Bernard Bouley

Twitter Social Icon Rounded Square Color

Twitter Social Icon Rounded Square Color